credit immobilier les différents types de prêts immobiliers

Je négocie pour vous les conditions de votre crédit immobilier (habitation principale, secondaire, locatif, défiscalisation, renégociation). Vous gagnez du temps et de l’argent.

 

Les différents types de crédits



 

 

Prêt bancaire

Le prêt amortissable

La majorité des prêts octroyés par les banques sont amortissables c’est-à-dire que le remboursement du capital et des intérêts est étalé dans le temps.

Le prêt in fine

Pendant la durée du crédit, vous ne remboursez que les intérêts. A la fin du prêt, vous remboursez le capital en une seule fois. Pour payer le capital, vous adossez une épargne en versant chaque mois pendant toute la durée du crédit une mensualité sur un produit de placement ou vous placez dès le début la somme correspondante au remboursement. Cette épargne est nantie en faveur de la banque et ne pourra pas être utilisée. Le prêt in-in fine est souvent utilisé pour optimiser un investissement locatif au niveau fiscal.

Le prêt progressif ou dégressif

Le prêt progressif est un prêt amortissable, dont les échéances vont augmenter au fur et à mesure du prêt.
Le taux est fixe, ce sont les mensualités qui augmentent selon un rythme défini à la signature.
Ce type de prêt permet d'alléger les mensualités les premières années, ayant prévu une hausse de revenus, les mensualités suivent cette progression.

Pour le prêt dégressif, au contraire, les mensualités vont diminuer au fur et à mesure du temps.
Elles seront importantes au début pour diminuer selon un rythme défini au contrat de prêt.

Le prêt palier ou prêt avec lissage

Lorsque vous avez droits à plusieurs types de prêts, par exemple un prêt à 0 % plus un prêt Compte Epargne Logement, avec des durées de remboursement différents, vous pouvez lisser le prêt bancaire principal afin que le total des échéances soit identiques durant toute la durée de vos remboursements. C’est l’échéance du prêt principal qui va s’adapter selon si vous êtes en période de remboursement du prêt 0 % et/ou CEL.

Le prêt modulable

Le crédit modulable offre la possibilité de modifier ses remboursements. C’est une réelle souplesse de votre prêt. Vous pouvez décider d’augmenter ou de baisser le montant des échéances, de reporter une ou plusieurs mensualités voire d’effectuer des remboursements anticipés. Selon les établissements bancaires, les règles de la modularité diffèrent. Il faut en tenir compte pour la gestion futur du crédit.

Par exemple un évènement heureux arrive, pour accueillir un nouveau-né, les dépenses pèsent sur le budget, vous pouvez demander à baisser l’échéance de votre prêt temporairement. Attention, cela augmente le coût du crédit du fait que cette option rallonge le prêt.
Autre exemple, vous venez d’obtenir une augmentation à votre travail, vous choisissez d’augmenter votre mensualité. Et cette fois, le coût du crédit diminue du fait que la durée est raccourcie.

 

Prêt à taux zéro (PTZ+)

Le PTZ peut financer votre résidence principale dans le cadre de :
- l'acquisition d'un logement neuf
- l'acquisition d'un bien immobilier ancien avec travaux
- l'achat d'un logement ancien du parc social revendu à leur locataire
- la construction ou la rénovation dans le cadre d'un bail réel solidaire et sous conditions de plafond de ressources. C'est à dire la location d'un terrain ou d'un bien sur une durée définie avec une option d'achat. Ces opérations sont gérées par des organismes fonciers solidaires (OFC).

Les emprunteurs doivent être Primo-accédant :
Un acquéreur est primo-accédant lorsqu'il n'a pas été propriétaire de sa résidence principale durant les 2 dernières années précédant l'émission de l'offre de prêt.
Il existe des exceptions, la condition de primo-accession n'est pas exigée lorsque l'emprunteur est :
- titulaire de la carte d'invalidité (2e et 3e catégorie),
- bénéficiaire de l'allocation d'éducation d'un enfant handicapé ou de l'allocation aux adultes handicapés,
- victime de catastrophes naturelles ou technologiques,
- victime d'expropriation d'extrême urgence au titre des risques naturels, ayant rendu la résidence principale définitivement inhabitable si la demande de PTZ+ est demandée dans les 2 ans suite à l'évènement.

Quels éléments déterminent le montant PTZ ?
  • Le coût total du projet,
  • Le nombre de personnes qui vont occuper le logement à titre de résidence principale,
  • Le montant total des ressources de ces personnes,
  • La localisation du projet,
  • Les caractéristiques du projet, neuf, rénovation.

Autrement Crédit intègre vos droits à prêts à Taux Zéro ou à l'Eco-Prêt à Taux Zéro dans votre recherche de financement auprès des banques.
Dans la plupart des projets, nous demanderons à la banque d'effectuer un lissage du prêt bancaire sur le PTZ afin que vous ayez le même montant de mensualité à payer qu'il y ait un ou deux prêts à rembourser.
 

ECO-PTZ

Les emprunteurs de l’Eco-PTZ devront être propriétaires ou bailleurs d’un logement destiné à la résidence principale et construit avant le 1er janvier 1990.
L’Eco-Ptz peut financer :

• soit deux des six travaux du bouquet suivant :
  • isolation performante de la toiture,
  • isolation performante des murs donnant sur l'extérieur,
  • isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l'extérieur,
  • installation ou remplacement d'un chauffage ou d'une production d'eau chaude sanitaire,
  • installation d'un chauffage utilisant les énergies renouvelables,
  • installation d'une production d'eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.
• soit des travaux de réhabilitation de votre système d'assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d'énergie,
• soit des travaux permettant d'atteindre une performance énergétique globale minimale de votre logement déterminé par une étude thermique réalisée par un bureau d'étude thermique. 
 
Seuls les travaux réalisés par une entreprise agrée Reconnu Garant de l'Environnement(RGE) pourront être financés par ce prêt. Cette qualification n'est pas exigée pour les travaux de réhabilitation de systèmes d'assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d'énergie. 
Son montant ne pourra pas dépasser les 30 000 € et sera débloqué sur facture. 
 

Prêt à l'accession sociale (PAS)

Le prêt d'accession sociale (PAS) a été institué pour favoriser l'accession à la propriété des ménages aux revenus modestes.
Le PAS peut financer la résidence principale de l'emprunteur, ainsi cela peut concerner :

  • l'achat ou la construction d'un logement neuf, y compris le terrain,
  • l'achat d'un logement ancien,
  • ou des travaux d'amélioration du logement ou d'économie d’énergie.

Les ressources de l'emprunteur ne doivent pas excéder un certain plafond. Sont pris en compte aussi la composition de la famille et son lieu de résidence

 

Prêt conventionné (PC)
Le prêt conventionné classique peut financer la construction ou l'achat d'un logement neuf ou ancien, mais aussi certains travaux d'amélioration du logement. Il peut donner droit à l'aide personnalisée au logement (APL).
Il sert à financer :

  • la résidence principale de l'emprunteur, que le bien soit neuf ou ancien,
  • ou la réalisation de certains travaux d'agrandissement ou d'amélioration du logement,
  • ou la réalisation de certains travaux d'adaptation du logement aux besoins d'un handicapé,
  • ou la réalisation de certains travaux pour économiser l’énergie.

Le prêt conventionné est accordé sans condition de ressources.

 PLAN ÉPARGNE LOGEMENT
Le plan épargne logement (PEL), ouvert depuis le 1er mars 2011, est une épargne dont la durée conseillée va de 4 à 10 ans. Il peut être clôturé, soit être poursuivi, soit permettre d'obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié (selon la conjoncture, les taux du marché peuvent être plus bas que celui acquis par un PEL).

Le prêt PEL permet :

  • l'achat et la construction d'un logement neuf ou ancien destiné à l'habitation principale,
  • le financement de travaux ou l'amélioration du logement destiné à l'habitation principale.

Le montant et la durée du prêt dépendent des intérêts qui ont été acquis (avant les prélèvements sociaux) par l'épargne du PEL. L'obtention du prêt permet également au souscripteur de bénéficier d’une prime d’état.


PRÊT COMPTE ÉPARGNE LOGEMENT
Le compte épargne logement (CEL) permet à son titulaire, sous conditions, d'obtenir un prêt à un taux préférentiel.
Le prêt permet de :

  • construire ou acheter une résidence principale, neuve ou ancienne,
  • acquérir un terrain à construire si le prêt finance simultanément les dépenses de construction,
  • financer des travaux d'économie d’énergie ou d'amélioration.

Si le CEL a été ouvert avant le 1 mars 2011, il peut permettre d'obtenir un prêt pour acheter une résidence secondaire.
Une prime de l'État est accordée lors de la réalisation du prêt.


PRÊTS COMPLÉMENTAIRES

Prêt "Action Logement" (ex-1 % Logement)
Ce prêt est accordé par Action Logement aux salariés des entreprises du secteur privé adhérentes au Comité interprofessionnel du logement (CIL).
Ce logement peut être neuf ou ancien sans travaux, et doit respecter les conditions de performances énergétiques.
Le prêt doit financer l'achat ou la construction de la résidence principale du salarié.

Prêt "aux fonctionnaires"
Ce prêt est accordé pour la construction ou l'acquisition d'un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux.
Il s'adresse aux agents (titulaires et contractuels) des fonctions publiques de l'État et territoriale.
Il n'est accordé qu'en complément d'un prêt conventionné et sous conditions de ressources.

Prêt "des collectivités territoriales"
Les collectivités territoriales peuvent quelques fois accorder des prêts pour la construction ou l'acquisition d'un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux.
Les modalités de prêt (taux d'intérêt, durée de remboursement...) sont fixées par chaque commune mais ce sont les conseils généraux qui décident de leur attribution.

Prêts des caisses de retraite complémentaire et des mutuelles
Ces prêts peuvent être accordés pour la construction ou l'acquisition d'un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux.
Les conditions d'octroi du prêt varient d'un organisme à un autre.


PRÊT BONIFIÉ
Les Prêts Edf ou Batigaz :

Selon les zones géographiques, EDF ou GDF peut vous proposer un prêt d'un montant entre 1500 et 3000 € en complément de l'installation chauffage électrique ou gaz.

 

Prêt locatif social (PLS)
Le prêt locatif social s’adresse aux personnes morales, mais aussi aux particuliers qui veulent acheter un logement locatif neuf à des conditions très avantageuses. Les loyers sont plafonnés. Ce dispositif permet de bénéficier des avantages fiscaux tel que la TVA réduite et une exonération de la taxe foncière pendant 15 ans.

 
PRÊT VIAGER HYPOTHÈCAIRE
Le prêt viager hypothécaire concerne les personnes physiques qui sont propriétaires de leur résidence principale et dont les ressources ou l'état de santé ne permettent pas l'accès à l'emprunt.

Il permet au propriétaire d’obtenir un prêt pour financer un projet personnel (achat d'un véhicule, travaux…), mais en aucun cas un projet professionnel.

L'emprunteur reçoit les fonds sous forme de capital ou de rente qu’il ne rembourse pas sous forme d’échéance mensuelle. L’établissement préteur pourra se voir rembourser lors du décès du dernier vivant par les héritiers ou par la mise en vente du bien. Il n'a donc pas l'obligation d'être assuré ni d'assurer le prêt, ni de questionnaire médical à remplir.
Le prêt viager hypothécaire est un acte notarié. Le bien donné en garantie du crédit doit être estimé. Le montant du prêt est limité à une partie de la valeur du bien.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter
Chantal MERLIN
06.84.54.43.99